Tout sur l'aromathérapie

Vous trouverez dans cette rubrique toutes les informations pratiques pour découvrir l'aromathérapie de façon accessible et l'utiliser en toute sécurité. Adoptez les huiles essentielles comme des alliées indispensables pour vous accompagner au fil des saisons selon vos besoins spécifiques. Découvrez toutes nos astuces et recettes simples et ludiques, laissez-vous guider pour trouver le mode d'utilisation le plus adapté tout en respectant les précautions d'emploi. Vous trouverez des solutions efficaces mais aussi économiques pour passer une année en bonne santé, en pleine forme et en beauté tout naturellement!

  • Présentation
  • Utilisation
  • Précautions d'emploi
  • Conservation
  • Guide pour recettes maison
  •  

    UN PEU D'HISTOIRE

    Les utilisations des substances odorantes des plantes sont connues depuis l'Antiquité. Des textes akkadiens datant de plus de quatre mille ans nous apprennent qu'à Babylone, on brûlait du cyprès pour enrayer les épidémies. Les premiers textes relatant l'utilisation d'huiles fines et de parfums sont des papyrus hiéroglyphes égyptiens datant de plus de 2800 ans.

    Les civilisations chinoises et indiennes employaient également les huiles essentielles pour les soins thérapeutiques et cosmétiques. C'est au XXe siècle que l'utilisation de ces extraits végétaux connaîtra un renouveau.

    En 1910, le chimiste lyonnais René Maurice Gattefossé qui faisait des recherches en parfumerie, se brûla grièvement les mains, lors d'une explosion de laboratoire. Soigné selon les moyens de la médecine contemporaine, il fut rapidement atteint de gangrène gazeuse. En dernier recours, retirant ses bandages, il appliqua sur ses plaies infectées de l'huile essentielle de lavande. Selon la légende, les résultats furent stupéfiants, et confirmèrent son intuition : l'essence de lavande possédait de réelles propriétés antiseptiques et cicatrisantes. Dès lors, il consacra une partie de ses recherches aux propriétés des huiles essentielles.

    Depuis lors, le terme « aromathérapie », inventé par Gattefossé en 1935, désigne la branche de la phytothérapie qui utilise les extraits aromatiques de plantes (huiles essentielles et essences). Cette discipline est classée parmi les médecines non-conventionnelles.  Dans les années 1960, le Docteur Jean Valnet reprit les travaux de Gattefossé et publia des ouvrages de référence. Ils sont tous les deux considérés comme les pères de l'aromathérapie moderne.

    Par la suite, Pierre Franchomme, avec la notion de chémotype contribua à améliorer l'identification des principes actifs dans les extraits utilisés.  À la fin du XXe siècle, l'aromathérapie bénéficia de l'avancée des méthodes d'analyses, en particulier de la chromatographie. La distinction précise des composés aromatiques permit à la médecine de mieux appréhender leurs mécanismes d'action, et d'affiner leur prescription.

    Fondateur du Laboratoire Combe d'Ase dans les années 1970, Monsieur Viaud fût l'un des pionniers de l'aromathérapie.

     

    QU'EST-CE QU'UNE HUILE ESSENTIELLE ?

    Une huile essentielle est un produit odorant, généralement de composition complexe, obtenu à partir d'une matière première végétale botaniquement définie, soit par entraînement à la vapeur d'eau, soit par distillation sèche, soit par un procédé mécanique approprié sans chauffage. L'huile essentielle est le plus souvent séparée de la phase aqueuse par un procédé physique n'entraînant pas de changement significatif de sa composition.

     

    MÉTHODES D'EXTRACTION

    Entraînement à la vapeur d'eau
    L'entraînement à la vapeur d'eau correspond à la vaporisation en présence de vapeur d'eau d'une substance peu ou pas miscible à l'eau. La matière première est mise en présence d'eau portée à ébullition ou de vapeur d'eau dans un alambic. La vapeur d'eau entraîne la vapeur d'huile essentielle qui est condensée dans le réfrigérant pour être récupérée en phase liquide dans un vase florentin (ou essencier) où l'huile essentielle est séparée de l'eau par décantation.


    Remarque :
     On appelle « eau aromatique » (à ne pas confondre avec eau aromatisée) ou « hydrolat » ou « eau distillée florale » le distillat aqueux qui subsiste après l'entraînement à la vapeur d'eau, une fois la séparation de l'huile essentielle effectuée.

    Distillation sèche
    L'huile essentielle est obtenue par distillation des bois, écorces ou racines, sans addition d'eau ou de vapeur d'eau.

    Expression à froid
    Ce mode d'obtention ne s'applique qu'aux fruits d'agrumes par des procédés mécaniques à température ambiante.
    Le principe est le suivant : les « zestes » sont dilacérés et le contenu des poches sécrétrices qui ont été rompues est récupéré par un procédé physique. Le procédé classique consiste à exercer sous un courant d'eau une action abrasive sur toute la surface du fruit. Après élimination des déchets solides, l'huile essentielle est séparée de la phase aqueuse par centrifugation.
    La plupart des installations industrielles permettent en fait la récupération simultanée ou séquentielle des jus de fruits et de l'huile essentielle.

     

    REMARQUES

    • Les mélanges obtenus contiennent en général de 50 à 200 molécules chimiques (alcools, terpènes, phénols, aldéhydes…) 
    • Le rendement HE/matière première végétale peut être extrêmement variable selon les plantes : de 150 ppm à plus de 20%. C'est une des causes des écarts de prix des huiles essentielles.
    • De part leur origine naturelle, les concentrés obtenus ont une composition chimique variable (en fonction de la région de culture, du climat, de la partie de plante utilisée, du procédé de distillation…)
    • Toutes les plantes ne sécrètent pas d'huiles essentielles. On récupèrera alors leurs principes actifs sous d'autres formes d'extraits : absolues, oléorésines, extraits alcooliques…
    • Ces dernières années, de nouvelles techniques d'extraction des huiles essentielles se sont développées : par CO2 supercritique, par micro-ondes…

     

    L'AROMATHÉRAPIE AU QUOTIDIEN

    Les usages les plus courants des huiles essentielles sont :
    • l'automédication de confort, le calme et la relaxation (bains, massages, cosmétiques) et la préparation à l'endormissement
    • une des composantes des médecines traditionnelles et de la naturopathie, (Ayurveda, etc.)
    • une utilisation aromatique en psychologie en médecine
    • la désinfection et la cicatrisation des plaies ou le traitement de traumatismes (brûlures, ...)
    • la complémentation à un traitement médical chronique
    • la dermatologie et la cosmétique dermatologique
    • le choix thérapeutique fait par un thérapeute qualifié: aromathérapeute médecin, pharmacien, ou naturopathe (école française, Valnet, Franchomme, Baudoux)

    Les propriétés bénéfiques attribuées sont des : 
    • effets antiseptiques, anti-infectieux voire antibiotiques
    • effets sur les réponses inflammatoire et immunologique (anti-inflammatoires, anti-histaminiques)
    • effets sur l'activité neurologique (analgésiques, calmants, anxiolytique, sédatifs, insomnies, anti-spasmodiques,...)
    • effets sur l'activité digestive (diurétiques stimulant l'excrétion urinaire, laxatifs stimulant le péristaltisme, bloquants de l'absorption des nutriments)
    • effets sur le système cardiovasculaire (anti-hypertenseurs, vasopresseurs,...)
    • effets sur le métabolisme (anti-pyrétiques)
    Ils sont répertoriés pour chaque type d'huile dans des ouvrages spécialisés.

    Une des caractéristiques des huiles essentielles est l'existence d'interactions entre toutes les molécules qu'elles contiennent. Ainsi leurs effets peuvent être synergiques.
    Il est à noter que si les activités antibactériennes et anti-infectieuses des huiles essentielles sont aujourd'hui scientifiquement démontrées, d'autres activités pharmacologiques font encore l'objet de recherches.

     

    CRITÈRES DE QUALITÉ

    L'innocuité d'une huile essentielle dépend de son niveau de qualité.
    Pour s'en assurer, on cherche à connaître :

    • Le nom botanique de la plante dont elle est issu (en latin)
    • La partie de plante distillée
    • L'origine géographique
    • Le chémotype (constituants caractéristiques) voire la composition chimique totale 
    • Le mode d'extraction
    • Le mode de culture (conventionnel, sauvage ou biologique)
    • Les conditions de conservation et de stockage
    • Les certifications éventuelles
    • Le n° d'enregistrement dans les registres officiels des substances (CAS et/ou EINECS)
    • D'autres données physico-chimiques : densité, point éclair, indice de réfraction, pouvoir rotatoire, présence de métaux lourds, traces de pesticides…

    Ces données permettent de savoir si l'huile essentielle est vraiment pure et naturelle (ni modifiée, ni diluée, ni déterpénée, ni rectifiée, ni reconstituée). En effet, les huiles essentielles sont des substances très coûteuses et très recherchées. Elles sont donc très souvent frelatées par adjonction d'huiles de mauvaise qualité ou par l'adjonction de produits de synthèse bien moins onéreux.

    Afin de diffuser ces critères de qualité, l'AFNOR a établi des normes pour certaines huiles. Certaines ont des monographies dans les Pharmacopées Française et Européenne. On peut aussi se référer aux recommandations de L'ANSM.

     

    BIBLIOGRAPHIE

    1 - L'Aromathérapie exactement. P. FRANCHOMME, D. PENOEL, R. JOLLOIS. Editions Roger Jollois, 2001
    2 - Aromathérapie, se soigner par les huiles essentielles. D. BAUDOUX. Editions Atlantica, Biarritz, 2001 
    3 - Huiles essentielles, Tome 2, Vol 1 et 2. Monographies relatives aux huiles essentielles. AFNOR, 2000
    4 - Recommandations relatives aux criteres de qualité des huiles essentielles, AFSSAPS, 2008

  • Particulièrement appropriée pour créer une atmosphère relaxante ou assainir l'air dans une pièce, il convient de l'éviter en présence de jeunes enfants et de personnes asthmatiques. Verser une dizaine de ml d'huile essentielle, seule ou en synergie, dans un appareil de diffusion à froid (tel notre diffuseur Optimal) pour ne pas la dénaturer. Laisser l'appareil branché pendant 15 minutes maximum, puis attendre au moins 4h avant la prochaine diffusion. Attention : certaines huiles très irritantes sont déconseillées pour cet usage.

     


    Les huiles essentielles sont des composés très volatiles, d'où leur efficacité pour libérer les voies respiratoires. 
    Mélanger dans un bol 5 à 10 gouttes d'huile essentielle à une cuillerée à soupe d'alcool à 90°. Puis verser dessus 25cl d'eau bouillante. Recouvrir sa tête d'une serviette et inhaler les vapeurs pendant 5 à 10 minutes.

    Attention : cette voie d'administration est déconseillée aux jeunes enfants et aux personnes asthmatiques. Comme pour la diffusion, les huiles irritantes sont à proscrire.

     


    Idéal pour faire pénétrer les huiles essentielles à travers la peau tout en dénouant les tensions et en stimulant la circulation.

    Pour cet usage : diluer jusqu'à 9 gouttes d'huile essentielle dans 15 ml (1 cuillère à soupe) d'huile végétale ou d'une de nos bases neutres (huile, gel).
    Attention : quelques huiles essentielles, dites dermo-caustiques, sont agressives pour la peau : origan, thyms forts, cannelle, girofle, muscade, poivre, sarriette, lemongrass. 
    Les essences d'agrumes sont photo sensibilisantes, vous devez absolument éviter de les employer avant toute exposition prolongée au soleil. Les huiles essentielles de menthe ne s'appliquent jamais sur une surface étendue car elles provoquent un «choc au froid».

     


    Parfait pour se délasser après une dure journée. 

    Mélanger à la base de bain neutre jusqu'à 7% d'huiles essentielles. Verser un bouchon dans l'eau du bain pendant que celle-ci coule. Température de l'eau: 36-38°C. Durée du bain: 15-20 minutes.
    Attention : Les huiles essentielles sont insolubles dans l'eau. Non diluées, elles restent concentrées en surface du bain et peuvent provoquer des irritations. Ne jamais les verser directement dans l'eau mais diluer au préalable avec un solvant approprié (base bain ou base lavante neutre).

     


    Une solution simple et naturelle pour traiter les petits maux quotidiens.

    Prendre 2 à 3 gouttes d'huile essentielle dilué à l'aide d'un des supports suivants : huile végétale, miel, sucre, Solu S. Répéter la prise 3 fois par jour pendant 3 jours maximum. 
    Attention : au-delà de cette durée, si les symptômes persistent, consulter un médecin. Ne jamais dépasser les doses prescrites. Ne convient pas aux enfants de moins de 7 ans et aux personnes fragiles.

     


    Les huiles essentielles contribuent à préserver l'éclat et la jeunesse de la peau. 

    Afin de bénéficier de leurs effets, diluer jusqu'à 5 gouttes d'huile essentielle dans 15 ml (1 cuillère à soupe) d'huile végétale ou d'une de nos bases neutres (gel) puis appliquer en mouvements doux sur le corps et / ou le visage en évitant bien le contour des yeux. 
    Attention : toujours procéder à une touche d'essai avant application. Eviter les huiles essentielles dermo-caustiques ou photo-sensibilisantes.

     



    Certaines huiles essentielles sont des arômes alimentaires concentrés qui donne une saveur authentique à vos petits plats salés ou sucrés.

    Ajuster goutte par goutte pendant la préparation (ex : pour les desserts, marinades ou sauces d’accompagnement salées ou sucrées) ou en fin de cuisson (ex : plats mijotés).
    Attention : Veiller à toujours diluer les huiles essentielles dans une base lipidique (ou grasse) et à doser avec précaution. Éviter toute préparation sans cuisson aux jeunes enfants (en dessous de 7 ans). 

     


    Certaines huiles essentielles ont des propriétés antibactériennes, désinfectantes, antimicrobiennes et désodorisantes puissantes. Elles s’utilisent facilement dans l’entretien quotidien de la maison : pour le nettoyage des sols, de la vaisselle, des sanitaires, du linge, des vitres et du frigo…

    Ajouter 5 gouttes d’huile essentielle minimum dans votre recette maison du jour. Ajuster selon le volume de produit préparé et le parfumage souhaité.
    Attention : Éviter la présence des jeunes enfants en dessous de 3 ans dans la pièce pendant l’entretien des sols. 

  • PRÉCAUTIONS D'EMPLOI DES HUILES ESSENTIELLES

    Les huiles essentielles sont des produits très concentrés en principes actifs. Cela explique à la fois leur efficacité à faible dose et leur dangerosité potentielle. C'est pourquoi il faut toujours les utiliser avec parcimonie et en respectant les précautions d'emploi.

    D'une manière générale, il est indispensable de suivre les conseils suivants : 

    NE PAS LAISSER À LA PORTÉE DES ENFANTS 
    Les flacons sont munis d'un compte-gouttes et d'un bouchon de sécurité afin de prévenir l'absorption accidentelle.

    NE JAMAIS UTILISER LES HUILES ESSENTIELLES PURES
    Sauf avis médical contraire, il est nécessaire de les diluer dans un solvant approprié au type d'utilisation en respectant le dosage recommandé. En cas d'absorption accidentelle, consulter immédiatement un médecin ou appeler le centre antipoison le plus proche (n° disponible au +33(0)1.45.42.59.59 ou www.centres-antipoison.net). Ne pas faire vomir. Ne pas boire de l'eau.

    ÉVITER LE CONTACT AVEC LES YEUX, LES MUQUEUSES ET LE CONDUIT AUDITIF
    En cas de projection accidentelle, rincer l'œil à l'aide d'un coton imbibé d'huile végétale. Ne pas rincer à l'eau. Enlever les lentilles de contact si la victime en porte. Si l'irritation persiste, consulter un médecin.

    NE JAMAIS INJECTER PAR VOIE INTRAVEINEUSE OU MUSCULAIRE.

    TOUJOURS CONSULTER UN SPÉCIALISTE LORS D'UNE UTILISATION PROLONGÉE des huiles essentielles ou en cas de maladie grave.

    CERTAINS PUBLICS PARTICULIÈREMENT SENSIBLES DOIVENT OBSERVER DES RESTRICTIONS IMPORTANTES quant à l'utilisation des huiles essentielles. Il s'agit des bébés et enfants en bas-âge, des femmes enceintes ou en cours d'allaitement, des personnes souffrant de troubles épileptiques ou d'asthme, des personnes âgées et également des sujets prédisposés aux allergies. Il est impératif de se référer aux avis des médecins, aromathérapeutes et/ou à la littérature spécialisée.

    De plus, l'ensemble des utilisateurs doit lire attentivement les contre-indications spécifiques à chaque huile. (sur chaque fiche-produit) 

    Avant toute application sur la peau, procéder à une touche d'essai à l'intérieur du coude afin de constater une éventuelle réaction cutanée au bout de 10 minutes.

  • CONSERVATION DES HUILES ESSENTIELLES

    GARDER LES FLACONS BIEN FERMÉS à l'abri de la lumière, de la chaleur et de l'humidité.

    PLACER HORS DE PORTÉE DES ENFANTS

    CONSERVER PRÉCIEUSEMENT L'ÉTUI ET L'ÉTIQUETTE

    RESPECTER LA DATE LIMITE D'UTILISATION INDIQUÉE SUR LE FLACON.

    Les voies d'administration des huiles essentielles étant très variées, il est capital d'adapter les dosages au mode d'utilisation choisi. Pour cela vous pouvez vous reporter à nos conseils d'utilisation.

    Les informations fournies par cette notice et sur notre site internet sont destinées à vous guider pour une utilisation sécurisée des huiles essentielles. 
    Elles n'engagent en aucun cas la responsabilité du Laboratoire Combe d'Ase en cas de mésusage des produits

  • GUIDE DE PRÉPARATION DE MÉLANGES PERSONNALISÉS

    Réaliser des préparations aromatiques personnalisées au bon dosage est un art raffiné auquel vous prendrez grand plaisir. Quelques produits de base incontournables vous sont proposés pour que vous puissiez vous-même faire des préparations à votre image ou à celle de ceux que vous aimez.

     

    1- Se laver soigneusement les mains avant de commencer et utiliser des flacons qui peuvent minimiser le contact produit/air ou produit/mains. Pour une utilisation d'un pot, veillez à bien désinfecter celui-ci avant son utilisation et respecter également les règles d'hygiène pour l'utilisation du produit (utiliser une spatule et non les doigts) et conservez-le au frais.

     

    2- Désinfecter soigneusement le matériel que vous utilisez : spatules, pots, etc.

     

    3- Règles de sécurité : Protéger vos mains et yeux (gants et lunettes) pour une manipulation des huiles essentielles.

     

    4- Se prémunir des risques d'allergie 
    Pour éviter tout risque d'allergies, ne pas hésiter avant toute utilisation à faire un test dans le pli du coude pour vérifiez que vous ne faites aucune allergie ou réaction au produit. Certaines huiles essentielles ou produits naturels peuvent être allergisants.

     

     5- Comment bien doser les huiles essentielles pour préparer votre mélange aromatique 

    Pour un dosage correct des huiles essentielles, il faut se rappeler que, de manière approximative :

     

    1 ml = 30 à 40 gouttes d'huile essentielle (selon la densité de l'huile essentielle)
    Le volume d'huile(s) essentielle(s) total dépend du produit que vous préparez. Par exemple :

    - Spray d'ambiance : 10% soit, par exemple, 120 gouttes dans 30 cl d'eau florale ou d'alcool blanc (bien agiter avant usage)
    - Bain : 10 gouttes maximum (selon l'âge) - jamais pures, diluer dans un solvant (Solu S par exemple)
    - Bain de pieds : 4 à 6 gouttes (selon l'âge)
    - Crème visage : 2 %
    - Huile de massage : 2 à 10%
    - Inhalation humide : 4 gouttes pour un bol d'eau bouillante (selon l'âge)
    - Lotion, shampooing et après shampooing : 1 à 1,5%


    6 - Comment bien préparer votre mélange aromatique ! 
    1. Choisissez d'abord le produit que souhaitez préparer puis appliquez le pourcentage d'huile essentielle correspondant (liste ci-dessus). 
    2. En fonction de la taille du flacon, ajoutez le nombre de gouttes nécessaires.
    3. Mélangez d'abord les huiles essentielles entre elles dans le flacon, ajoutez ensuite les huiles végétales ou les bases diverses.
    4. Puis mélangez bien le tout.

    • Pour la conservation des mélanges toujours choisir des flacons teintés qui filtrent la lumière. 

    • Bien étiqueter les flacons avec la composition et les garder bouchés. 

    • Après avoir manipulé des huiles essentielles, ne pas se frotter les yeux et bien se laver les mains à l'eau et au savon.

     

    QUELQUES PRODUITS DE BASE INCONTOURNABLES

    Pour un usage interne et de façon à obtenir une solution hydro-dispersible, nous vous proposons le

    SOLU S :
    Elaboré à partir de noyaux d'abricots, il ne contient pas d'alcool et permet de mélanger jusqu'à 20% d'huiles essentielles.

     

     

    Pour un usage externe, vous pouvez utiliser le

    CÉTIOL :
    Cet émulsifiant est élaboré à partir de coprah et permet d'homogénéiser et de stabiliser les huiles essentielles dans un gel neutre par exemple.

     

     

    PRÉPARATION DE VOS GELS ESSENTIELS

    Découvrez notre BASE GEL NEUTRE à la texture non grasse. Elle contient de la glycérine végétale et de l'eau de source de montagne. Ajoutez au maximum 5% d'huiles essentielles ou d'une synergie aromatique au volume souhaité pour un gel essentiel bien-être.

     

    PRÉPARATIONS DE VOS BAINS AROMATIQUES

    Découvrez notre BASE NEUTRE DE BAIN formulée à partir d'huiles végétales adoucissantes qui ne dessèchent pas la peau. Ajoutez au maximum 5% d'huiles essentielles ou d'une synergie aromatique au volume souhaité pour un bain aromatique ou parfumé.

     

    PRÉPARATIONS DE VOS HUILES AROMATIQUES DE MASSAGE

    Nous vous proposons une BASE de MASSAGE NEUTRE fluide et pénétrante; c'est un excellent support pour faire des préparations personnalisées d'huiles aromatiques. Elle est constituée d'un mélange d'huiles végétales de Tournesol, de Pépins de raisin, de Macadamia.